Archives du mot-clé Roman policier

Le service des manuscrits d’Antoine Laurain : meurtres, cynisme et littérature

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

Croyez-vous au hasard, attribuez-vous du sens aux coïncidences fortuites ou estimez-vous que seule la façon dont nous traitons les événements a du sens? Au moment-même où un de mes romans est publié chez Pocket et l’autre incessamment aux Escales, je tombe sur un court roman d’Antoine Laurain, Le Service des manuscrits.

Le service des manuscrits d'Antoine LaurainAutant dire que je me suis jetée sur ce roman jubilatoire et cruel racontant la façon dont on reçoit les manuscrits dans une maison d’édition. J’espère que ce qui est décrit ici n’est pas totalement fidèle à ce qui se passe dans les maisons d’éditions, mais j’avoue que mes excellentes relations avec la mienne se teintent désormais d’une légère suspicion.

Voici la quatrième de couverture, plutôt fidèle à la marchandise :

« À l’attention du service des manuscrits. »
C’est accompagnés de cette phrase que des centaines de romans écrits par des inconnus circulent chaque jour vers les éditeurs.
Violaine Lepage est, à 44 ans, l’une des plus célèbres éditrices de Paris. Elle sort à peine du coma après un accident d’avion, et la publication d’un roman arrivé au service des manuscrits, Les Fleurs de sucre, dont l’auteur demeure introuvable, donne un autre tour à son destin. Particulièrement lorsqu’il termine en sélection finale du prix Goncourt et que des meurtres similaires à ceux du livre se produisent dans la réalité.
Qui a écrit ce roman et pourquoi ? La solution se trouve dans le passé. Dans un secret que même la police ne parvient pas à identifier.
Lire la suite

Le Service des manuscrits
Antoine Laurain
Flammarion, janvier 2020, 224 p., 18 €
ISBN : 9782081486096

Zulu de Caryl Férey : Afrique du Sud et style en ligne de mire

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

ZuluVoici Zulu, un terrifiant roman policier ancré dans la réalité sud-africaine à un moment précis de son histoire, juste avant la coupe du monde de football. Cette précision est importante. Le pays est en pleine réconciliation nationale sous la tutelle de Nelson Mandela et il doit présenter une vitrine unie face aux milliards de futurs téléspectateurs de la coupe. Il ne faut pas faire fuir les investisseurs, ce qui suppose dès le départ une fin en demi-teintes.

Le roman démarre par une scène atroce où le héros du roman voit son père désarticulé et son frère flamber dans un pneu. Ce qu’on lui fait, à lui le petit Zoulou, nous ne l’apprendrons qu’à l’extrême fin du roman. Ali et sa mère fuient alors le bantoustan du KwaZulu.

Vingt ans plus tard Ali Neuman (Neuman, l’homme nouveau, le nom qu’il a choisi pour le reste de sa vie) est le chef de la police criminelle de Cape Town. Le cadavre atrocement mutilé d’une jeune fille vient d’être retrouvé dans le jardin botanique de la ville. Ce n’est que le premier d’une longue liste qui va mener le jeune homme vers une réalité épouvantable, loin du crime d’un maniaque. Lire la suite

Zulu
Caryl Férey
Gallimard, avril 2008, 392 p., 19,80 €
ISBN : 978-2-07-012092-5

Le royaume disparu

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

royaume disparuJe ne connaissais pas la prolifique Brigitte Aubert, auteur entre autres de romans policiers. J’ai pris l’un d’entre eux, Le royaume disparu, sans savoir qu’il appartenait à une série. Cela n’est pas très important, le lecteur se rend très vite compte, à travers les dialogues des personnages, qu’il est entré dans une conversation entamée bien avant son arrivée mais qu’on ne lui en tient pas rigueur.

L’histoire commence en septembre 1898, époque où les populations des grandes villes raffolaient d’expositions où des créatures humaines étaient exposées comme au zoo. Dans le village dahoméen reconstitué du Jardin d’acclimatation à Paris, on retrouve un corps décapité dont la tête, posée sur un trône, est fichée d’un fragment de canne où sont gravés de mystérieux signes. Puis un deuxième corps, mêmes effets.

L’enquête peut commencer, menée par Louis Denfert, journaliste au Petit Éclaireur. Voilà le premier clin d’œil d’un roman qui en compte beaucoup : Louis est l’exact opposé du Rouletabille de Gaston Leroux : grand, mince et blond… Il est le très jaloux fiancé d’une jeune comédienne, Camille De Saens. Ses amis dont on comprend très vite qu’ils seront de l’enquête sont un ex-sergent-chef reconverti en professeur de boxe et d’escrime, Émile Germain, ainsi qu’un jeune médecin légiste, Albert Féclas.

Lire la suite

Le royaume disparu
Brigitte Aubert
10/18, septembre 2013, 384 p., 8,40 €
ISBN : 978-2-264-05391-6

Black coffee, avec trop de crème

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

black-coffeeVoilà un roman policier qui cumule le meilleur et le pire de ce que l’on peut écrire.

Le long de la mythique route 66, un assassin psychopathe sème les morts comme des cailloux durant des décennies. Impossible à découvrir : pas de témoin, l’immensité américaine pour compagne. Pas de témoin ? Un enfant de huit ans, Desmond, a échappé au massacre de sa famille, il deviendra criminologue, bien sûr.

L’assassin vieillit, vit l’intense frustration de qui a créé une œuvre d’art non reconnue ; il choisit un Français qui a fui sa famille lors de vacances américaines pour écrire son histoire. Ce mauvais père, mauvais mari ayant laissé sa femme dans une situation morale et financière inextricable sent qu’il tient un filon et décide d’expédier le cahier à sa femme. Les confessions d’un serial killer valent de l’or.

Lire la suite

Black coffee
Sophie Loubière
Fleuve Noir, février 2013, 564 p., 20,90 €
ISBN : 978-2-265-09407-9