Les fauteuils roulants au bord de la route

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter
photo 20 minutes

photo 20 minutes

Il fait très chaud mais que l’on se rassure, nos élus, directs (les députés) et indirects (les sénateurs) continuent à travailler : hier le Sénat a ratifié définitivement la version de l’ordonnance sur les nouveaux délais pour la mise en accessibilité des lieux publics.

Il était évident pour tout le monde que les délais ne seraient pas tenus, ce projet de loi ne fait qu’entériner une réalité : les handicapés ne peuvent accéder qu’à 40% des lieux publics, il faut être réaliste, l’effort demandé était trop important.

Bien sûr, comme on est en France, on a rajouté un sigle pour faire sérieux, c’est l’Ad’ap pour « agenda d’accessibilité programmée ». C’est joli, vous ne trouvez pas ? En se déclarant en mairie ou à la préfecture d’ici octobre, les établissements qui ne se sont pas mis en conformité avec la loi éviteront toute amende s’ils ont un calendrier de travaux. Un calendrier, cela n’engage pas vraiment, cela ressemble aux listes de tâches urgentes sur le bureau. Cela  laissera jusqu’à neuf ans de délai supplémentaire pour les transports publics. C’est bien connu, tous les handicapés bénéficient d’une voiture aménagée et ne prennent ni le bus ni le train. Ne parlons pas du métro ! Essayez de vous imaginer en fauteuil dans le métro !

Cet été je suis allée me promener du côté des îles anglo-normandes et j’ai eu la surprise de découvrir des bus aménagés. Passerelle électrique se baissant automatiquement pour certaines lignes, pour d’autres le chauffeur descendait sans que personne ne le lui demande et déployait la passerelle. Personne ne regardait la personne en fauteuil : cela fait partie de la vie, certains utilisent leurs jambes, d’autres ne le peuvent pas. La personne en fauteuil ne remerciait pas le chauffeur et celui-ci n’attendait manifestement pas de remerciement, c’était tout naturel.

Combien de temps encore la France va-t-elle être à la traîne ? Trois, six et même neuf ans pour la SNCF et pendant ce temps, comment se déplace-t-on lorsqu’on est en fauteuil ? Où va-t-on au théâtre, au cinéma, boire un verre avec des amis ? Où prend-on ses vacances ?

Plutôt que d’entériner la mauvaise volonté ou la difficulté des organismes à se mettre en conformité avec une loi qui a été votée le… 11 février 2005,  n’aurait-on pas pu envisager les choses de l’autre côté de la lorgnette et regarder comment cela se passe dans les autres pays qui ne tiennent pas leurs handicapés pour des sous-citoyens ?

Quelles clameurs autour du paquet neutre de cigarettes aujourd’hui ! Y a-t-il eu autant de bruit autour des fauteuils roulants ? Il est vrai que leurs roues sont caoutchoutées et que les handicapés ne vont pas barrer les routes des vacances.

(Vu 124 fois)

7 réflexions au sujet de « Les fauteuils roulants au bord de la route »

  1. Anaïs

    Nous devrons donc encore rester 9 ans (au moins) devant les portes précédées par d’innombrable escaliers…!!!
    Nous devrons donc encore regarder s’éloigner le bus sans nous…!!!
    Nous devrons donc encore attendre, et toujours attendre … !

  2. alainx

    Perso, pas besoin de mon imagination, puisque en fauteuil roulant, je le suis …. Dans le métro parisien c’est impensable d’y aller… dans les bus… les plates-formes d’accès sont TOUTES en panne… because : conception de merd… de celles-ci (ben oui, produit français !!)
    Aux States c’est idem que ce que tu dis, le chauffeur du bus descend vient fixer au sol le fauteuil roulant, les passagers donne un coup de main.. chacun sourit….
    En France un handi dans le bus ??? qu’est ce qu’il fout là ce c…. peut pas rester chez lui ! Il retarde tout le monde !
    À la SNCF on a fait voyager des potes à moi dans le wagon à vélo = ancien wagon à bestiaux…. Il y eut procès, le Directeur de la SNCF a dit en regardant le juge droit dan les yeux : les agents de la SNCF sont pas de infirmiers…
    La France à un siècle de retard dans ce domaine…. comme dans d’autres… les prisons infâmes par exemple.

    La loi sur l’accessibilité, la première date de 1975 !! (tous les nouveaux bâtiments devaient être accessibles….)
    40 ans sans rien faire !!!! RIEN !!! (ou presque…)
    et on reporte encore de 10 ans…..
    Et c’est la (soit-disant) gauche qui le décide !!!
    LAMENTABLE !!!
    Merci pour ce billet ….

    1. Nicole Giroud Auteur de l’article

      Il n’y a pas de remerciements à donner face à l’injustice et au cynisme de nos élus qui oublient que le handicap cela peut arriver à n’importe quel âge et à n’importe qui. Je suis seulement étonnée que si peu de personnes s’indignent. Il est vrai que nous sommes en plein milieu des vacances, le moment propice pour faire passer plein de lois scélérates.
      Amitiés et bon courage, Alain.

Les commentaires sont fermés.