Une Saint Valentin très épicée

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

Couv_Blog_1ereLa nature se réveille et vous aussi :  déjà la Saint Valentin, que faire cette année ? Pour un euro le livre électronique, soit le prix de dix petits pains selon un homme politique qui ne doit pas souvent passer à la boulangerie, je vous propose Un repas inoubliable, de Droolyn Hantée.

Soit :

– six jeunes femmes surexcitées munies d’un appétit féroce

– un jeune homme en tenue d’Adam servant de table

– une maîtresse de cérémonie étrange et fort peu vêtue

– un homme terrifié par l’appétit de ces dames

– des plats aphrodisiaques certifiés par la faculté

– une énorme surprise au moment du dessert.

Vous pouvez bien sûr vous gaver de petits pains, mais ce serait dommage : cette nouvelle va vous donner des idées, je suis sûre, pour concocter, que vous soyez cuisinier(ère), table garnie, amateur(trice) de desserts originaux. Vite, à vos tablettes, vous n’avez plus beaucoup de temps pour soigner les courses et la décoration.

P.S. : ce texte est une nouvelle érotique, mais pas pornographique, le créneau visé est plutôt la littérature. J’avais envisagé de faire une nouvelle participative en posant aux lectrices (c’était le public visé) des questions sur la façon dont je devais orienter mon texte. Las ! Les lectrices, grandes amatrices de nuances de gris, se montrèrent plutôt frileuses. J’ai continué le texte toute seule, doublant largement ce qui avait été déjà écrit, prise d’une imagination érotico-humoristique dévastatrice et de phantasmes qui m’étonnaient moi-même. Ce repas inoubliable est issu d’une longue lignée de textes ou de réflexions d’artistes : le festin surréaliste de Meret Oppenheim, Vénus Erotica d’Anaïs Nin ou Histoire d’O. Festin de mots, d’images, d’humour.

Vibration de l’imagination, du désir, de l’envie de dominer sa vie. Mais une petite musique qui s’entête : la solitude de ces six jeunes femmes qui déchirent la nourriture à belles dents sur le corps du bel éphèbe alors que dans un coin de leur tête un increvable Prince Charmant leur pourrit la vie.

Dans quelques jours, au milieu des antiques Lupercales, ces fêtes romaines érotiques, on célèbrera la Saint Valentin. Splendide manipulation des politiques de l’époque imposant un total renversement : la sexualité débridée remplacée par un chantre de l’amour romantique sorti du chapeau ! Prenez-en de la graine, messieurs les hommes politiques actuels, l’empereur Claude pourrait vous donner des leçons… Un peu de culture et de notions historiques vous aideraient, peut-être ?

Bonne lecture, chers lecteurs… et bon appétit !

(Vu 36 fois)