Robert Badinter, hommages et miroir navrant

Shares

L’artisan de l’abolition de la peine de mort en France Robert Badinter nous a quittés, mais jamais il n’aura été aussi présent dans le paysage médiatique français. Les hommages appuyés qui lui sont rendus depuis hier envahissent la radio d’état qu’est France Inter, mais les journaux ne sont pas en reste. De tous bords, les journaux.

Certains évoquent déjà le Panthéon, Aux grands Hommes la Patrie reconnaissante.

Robert Badinter en 2007

Lui qui n’était pas dupe du cirque politique doit sourire et son regard malicieux sous ses sourcils broussailleux doit briller depuis l’éternité. Se rendent-ils compte de ce qu’ils font ?

Tant de battage médiatique pour un honnête homme qui s’est battu toute sa vie pour ses convictions possède un terrible effet de miroir sur l’actualité de la vie politique française. Celui qui n’a éprouvé ni l’ivresse du pouvoir ni les calculs mesquins et les coups bas est célébré jusqu’à l’excès.

Une question se pose en filigrane : où se trouvent les grands serviteurs actuels de la République et de l’État de droit ? Les grandes personnalités morales qui ne traînent pas de casseroles ?

On comprend que les hommages continuent de pleuvoir pour masquer le vide actuel de grandes figures.

 

(Vu 49 fois)
Shares

1 réflexion sur « Robert Badinter, hommages et miroir navrant »

  1. Marcomuch

    Oui, les hommages appuyés et les déclarations afin de créer des mythes, j’ai abandonné.
    Je ne regarde plus du tout les actualités et cérémonies officielles, sauf le 11 novembre où je vais au monument aux morts de mon village.
    Je suis vraiment déçu de l’évolution de l’humanité, jeune je me disais qu’ayant vaincu la famine , fait de gros progrès en médecine , ayant inventé le chauffage central et l’eau courante et bien les humains seraient plus solidaires, plus chaleureux, plus à l’écoute d’autrui …ben non.
    Badinter, je m’en souviens, il est arrivé ministre en mai 1981, à l’poque j’étais jeune et optimiste.

Les commentaires sont fermés.