Louis Favre en pleine lumière

0Partages
0
Mission et calvaire de Louis Favre

Editions Cabédita

La biographie de Louis Adrien Favre  (extrait) aux Editions Cabédita est désormais disponible en France et en Suisse. Si votre libraire favori ne l’a pas en rayon vous pouvez toujours le faire commander.

La carrière du livre a débuté durant  ce grand événement régional qu’est le Salon International du livre et de la presse de Genève, avec journée de dédicace et une conférence le jour de l’ouverture du salon.

Voici le compte-rendu avec photos de la journée du 25 avril.

Le dossier de presse comprend deux volets: la presse française et la presse suisse.

(Vu 116 fois)
0Partages
0

8 réflexions sur « Louis Favre en pleine lumière »

  1. Agnès

    Nicole,
    J’ai terminé Mission et calvaire de Louis Favre.
    J’ai été happée par le fil du destin de cette personnalité exceptionnelle, que tu décris si bien, de son enfance à sa mort tragique.
    Je connaissais les très grandes lignes de ce qui s’était passé au Juvé, mais tu m’as permis là une plongée plus radicale au sein de cette époque, à la rencontre de ces hommes engagés.
    J’ai aimé ta manière de mêler les faits, les pensées de Louis Favre, les anecdotes qui rendent le texte vivant, et même ta franchise lorsque tu présentes les différentes hypothèses.
    Le Juvé, son jardin et son fameux mur, que je connais si bien pour les avoir fréquentés en tant qu’élève et maintenant en tant que professeur, apparaissent sous un jour… différent.
    J’imagine qu’on ne ressort pas « indemne » de l’écriture d’un tel livre, surtout lorsque le point de départ est une rencontre fortuite de la vie, mais de laquelle est née une amitié.
    Ton lecteur non plus ne ressort pas « indemne ». Pourtant, je suis d’une génération qui a assez peu été touchée par cette guerre, hormis par les « récits » des grands-parents.
    Merci.

    1. Nicole Auteur de l’article

      Ma chère Agnès,
      Ton commentaire me touche profondément. Tu as raison, on ne ressort pas indemne d’un tel sujet, et je suis encore hantée par certains documents que j’ai eus entre les mains…

  2. Dom

    Nicole, tu as bien transmis ce message de la part de tous ces Justes qui ont vraiment œuvré pour aider, même pour sauver une goutte d’eau dans l’ensemble, de toutes ces personnes innocentes du massacre nazi. L’héroïsme et la ténacité pour aider son prochain de Louis Favre m’a énormément touchée…
    Tu as su transmettre la biographie de cet Homme d’exception et nous devons en prendre da la graine comme on le dit vulgairement. Hommage à cet Homme d’exception à ne pas oublier.
    Nicole, l’histoire de cet homme t’habite et t’investit totalement et le rend encore vivant. Bravo
    la « musicologue » de cette belle soirée d’exposé.

    1. Nicole Auteur de l’article

      Merci Dominique.
      Il est vrai que cet homme m’habite, tellement il est lumineux. J’aimerais qu’il soit connu de tout le monde tellement il est ce que l’humanité peut devenir lorsqu’elle se tourne vers ce qu’il y a de plus beau en elle.
      Coïncidence: j’étais en train d’écouter ton CD! Superbe… Le chant yiddish, le chant des Partisans, la Marquise, et la flûte de pan (Syrinx???), toutes les facettes de l’humanité.
      Merci, vraiment.

  3. Didier Chambaz

    Bonjour,

    Je viens de littéralement dévorer votre livre.
    Louis Adrien Favre, notre bon Père Favre, figure emblématique de Ville-la-Grand, ressurgit de notre passé grâce à vous.
    Merci pour ce travail minutieux et essentiel à la mémoire collective.

    Didier

  4. Marc

    Bravo, vous avez un très beau blog! Votre remarque ne m’étonne pas, vous semblez être très minutieuse, très professionnelle… De mon côté, je suis toujours un peu dilettante, voir un peu confus… J’ai donc fait connaissance de votre univers avec un grand plaisir. Il faudra que j’y revienne pour vous lire d’une façon plus posée et plus approfondie…

    1. Nicole Auteur de l’article

      Hélas, je ne suis pas minutieuse, mais j’ai la chance d’avoir un mari qui possède beaucoup de casquettes, en particulier celle de webmestre!
      Lui est professionnel. Voilà, j’ai rendu à César les compliments le concernant, ce qui ne vous empêche pas de lire les textes: c’est moi qui les écris…

Les commentaires sont fermés.