Quand les profs se noient dans un verre d’eau !

  • Facebook
  • Viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter

PiscinePremier mai pluvieux ? Temps et défilé maussade ? Ne vous laissez pas aller à la morosité ambiante, l’Éducation Nationale va se charger de vous dérider…

Dans son édition du 22 avril le Canard enchaîné qui s’est procuré le projet  du Conseil supérieur des programmes de l’Éducation Nationale dévoile les subtilités des tortueuses arcanes de gens payés pour donner des migraines aux enseignants.

Désormais les élèves ne devront plus apprendre à nager dans la piscine, pas du tout, c’est ringard, inadapté au siècle de science qui est le nôtre, le prof de gym doit évoluer. Désormais l’élève devra

traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête dans un milieu aquatique profond standardisé

Dans les matières moins sujettes à immersion liquide, mettons les maths et l’anglais au hasard, les élèves ne transpireront plus à l’idée du devoir sur les équations du second degré ou l’interro sur les verbes irréguliers, non, dépassées les angoisses de l’apprenant. Maintenant l’élève  produira

des messages à l’oral et à l’écrit par des actes langagiers.

Il y en a d’autres comme ça, si, si, je vous le jure. Les enseignants renâclent devant la suppression du latin et la fin des classes bilingues ? Mauvais perdants, va ! Quand on pense que des gens brillantissimes leur concoctent des programmes aux petits oignons, c’est donner du caviar aux cochons. La tendance du XXIe siècle est à la rationalisation des tendances centrées sur un message cognitif géré par autostigmatisation d’un enseignement rétrograde afin d’obtenir un laminage séquentiel de l’apprentissage, ce n’est pourtant pas difficile à comprendre !

(Vu 172 fois)

2 réflexions au sujet de « Quand les profs se noient dans un verre d’eau ! »

  1. alainx

    Le lectant de cette suite de vocables ordonnés volontairement par l’auteure afin de permette une comprenure intelligente de l’ensemble argumenté et stylistiquement admissible, s’est permis de soulever ses lèvres à chaque extrémité latérales de celles-ci dans un mouvement tangentiel vers le haut de manière à créer un aspect du visage dont l’attention à ce dernier permettra à la lectante de son oeuvre ici présente de se forme un jugement personnel qui pourra éventuellement être soumis à la collectivité éducatives réunie en assemblée plénière, de se prononcer, au moins provisoirement, et dans l’attente des remarques pertinentes de l’autorité supérieure, sur les intentions figuratives expressionnistes volontaires du lectant premier nommé, et d’en conclure ce qui suit :
    – Ah ben ces trou’duc, him’ font bien marrer avec leurs conneries !!

    1. Nicole Giroud Auteur de l’article

      Excellent, cher Alain et bien dans la ligne d’actionnement involontaire des zygomatiques suscité par cette approximation délirante de la réalité par ce que le peuple appellera trivialement des jeanfoutres parasites payés à ne rien faire.

Les commentaires sont fermés.